Le Grand Forum d'Armageddon

Association d'Escrime Ancienne
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers

Aller en bas 
AuteurMessage
Sire Pascal
Les Squatters
Les Squatters
avatar

Nombre de messages : 709
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Dim 02 Nov 2008, 4:56 pm

Tu la sors d'où celle là ? Je ne l'avais jamais ni lu ni entendu.
Remarque, un bon coup d'arbalète de siège dans la tronche, cela doit faire mal [img]https://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_tongue.png[/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Les Entendus
Les Entendus
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 33
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Dim 02 Nov 2008, 7:47 pm

oui elle fait partis de toute une collection d'idées reçues extraites pour majorité de conversations avec des joueurs de jeu de rôle.
Avec la croyance que les chevaliers se battaient sur le terrain avec une lance,une hache, un arc, une épée, une arbalète; et surtout tous ça en même temps.
Mais c'est aussi pour revenir sur la notion d' "arbalète, l'arme proscrite".

Mais je vais y venir, quand j'aurais le temps Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno l'arbalestrier
Les Remarqués
Les Remarqués
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Toussieux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Sam 08 Nov 2008, 2:58 am

Puisque Sire Anthony n'a pas le temps, je me permets de prendre le relais :

l'idée reçue est de dire que l'arbalète est une arme de chevalier.

Car en effet, pour la Noblesse (comme pour l'Eglise) c'est une arme honnie, comme toutes les armes de jet d'ailleurs et plus tard, l'artillerie.
L'église cherchera plusieurs fois à en réglementer l'usage, dès 1139 (époque où pourtant, les arbalètes sont de puissance moyenne, avec arcs en bois pouvant être armés à la main)
Ceci dit, le Concile du Latran de 1139 demande l'interdiction de l'usage de cette arme... entre chrétiens. Avec les croisades, cette arme poursuit donc gaillardement son développement militaire.
Comment pour un noble voir autrement cette arme que comme un objet diabolique, lui qui combat à cheval lance sous le bras, ou épée en main, face à un adversaire identifié ?
Avec l'arbalète, un morceau de métal lancé de façon anonyme par la piétaille de base, vous arrive dessus sans prévenir et vous tue sans combat... Quelle infamie !
Tant que l'idéal chevaleresque sera fort, cette idée perdurera. Elle a pris du plomb dans l'aile d'abord en Angleterre où le roi organise la force de frappe de son armée autour d'une arme de jet redoutable adoptée des gallois : le grand arc "long bow", qui fera des ravages dans les rangs français sur toute la durée de ce que l'histoire retient sous le nom de "guerre de cent ans".
Avec la fin du Moyen Age, l'arbalète gagnera ses "lettres de noblesse" même dans l'ost royal français où elle est particulièrement bien représentée (bien mieux que l'arc) : les francs arbalestriers, soldats d'élite, formeront alors un corps d'armée à part entière. Ils seront appelés cranequiniers (car leurs arbalètes s'arment au cranequin) et serviront avec cette arme jusqu'en 1567, date à laquelle, par edit royal, Charles IX leur demande de remplacer définitivement leurs arbalètes par des arquebuses.
En dehors de l'ost royal, les milices communales composées de bourgeois sont prioritairement équipées de ces armes, faciles à manier et alors redoutables (l'arc est alors très fréquemment en acier,permettant des puissances jamais vues sur une arme de jet individuelle et portative) : en cette période troublée de la "guerre de cent ans", les villes tentent en effet de se protéger des bandes de pillards (les routiers, qui ne sont pas sympas... et qui ainsi, "se tiennent à carreau"...)
L'arbalète redevient donc mi XVIe siècle une simple arme de chasse, ce qu'elle a été durant tout le moyen âge (au moins depuis l'an Mille) et jusqu'au XVIIIe s.

Source principale (mais pas unique) : "les armes du Diable", thèse de doctorat de Valérie Serdon, PU de Rennes, 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthony
Les Entendus
Les Entendus
avatar

Nombre de messages : 169
Age : 33
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Ven 14 Nov 2008, 8:58 am

Merci pour les explications très claires, Bruno. Si jamais tu as pu entendre des gens t'énoncer des idées saugrenues (un doute sur l'orthographe!) sur le moyen-age, n'hésites pas à créer un sujet et/ou à en débattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rom1
Les Squatters
Les Squatters
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 35
Localisation : Trevos
Date d'inscription : 06/10/2006

MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Sam 15 Nov 2008, 1:22 pm

Oué, l'église à bien pu l'interdire tant qu'elle voulait, je suis pas sûr que ça ait eu quelque portée que ce soit.
A poartir du moment où une arme est efficace, les enjeux sont tel qu'on l'adopte, peu importe ce que peut en dire l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno l'arbalestrier
Les Remarqués
Les Remarqués
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Toussieux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Dim 16 Nov 2008, 4:46 pm

Valerie Serdon note dans son livre que l'on trouve toutefois moins de matériel archéologique lié à l'arbalestrie après 1139... en Europe et jusqu'au début du 13e s.
Car en 1214 à Bouvines, il y avait plein d'arbalétriers.
En 1245 au siège de Carcassonne (mené par le fils Trencavel qui voulait récupérer cette ex cité du comté de Toulouse de feu son père) des récits relatent des pluies de traits d'arbalétriers empêchant toute sortie.
Dans les deux cas, nous sommes certes loin de 1139, mais nous sommes aussi très loin de la Terre sainte peuplée d'infidèles. Quoique, avec Carcassonne...
Il n'a donc pas fallu attendre la guerre de 100 ans pour voir se multiplier les armes du diable ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bruno l'arbalestrier
Les Remarqués
Les Remarqués
avatar

Nombre de messages : 87
Localisation : Toussieux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   Dim 16 Nov 2008, 4:52 pm

Et n'oublions pas que Richard 1er dit "coeur de lion" est mort en 1199 navré par un quarrel d'arbalestrie... à Châlus en Limousin : c'est là aussi loin de Terre Sainte !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sujet 020: l'arbalète, l'arme des chevaliers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques idées pour l'éventuelle création d'un manga
» ARME X (Weapon X)
» Statue SERVAL "Arme X / unmasked" (Wolverine "Weapon X")
» Les Chevaliers d'Or
» [New] Nouveau savage : L'arme absolue du Stunt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Forum d'Armageddon :: Encyclopédie Armageddon :: Idées reçues sur le moyen-âge-
Sauter vers: