Le Grand Forum d'Armageddon

Association d'Escrime Ancienne
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sujet 025: On passait sa vie dans le même village

Aller en bas 
AuteurMessage
jérémie
Les Squatters
Les Squatters
avatar

Nombre de messages : 864
Age : 33
Localisation : Trévoux
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Sujet 025: On passait sa vie dans le même village   Mer 14 Oct 2009, 8:20 pm

C’est un peu comme aujourd’hui, on trouve de tout : de la personne qui ne bouge jamais dont le plus long voyage a été le village voisin à 3 bornes, à la personne ayant sillonné les continents en long, en large et en travers.
Bien entendu, il ne faut pas oublier de se replacer dans le contexte de l’époque : les moyen de transports n’étant pas ce qu’ils sont aujourd’hui, une personne voyageant beaucoup actuellement va forcément plus loin que quelqu’un de l’époque.
Il ne faut pas non plus oublier que « vacances » et « congés payés » (dont nous profitons pour voyager) étaient absents du vocabulaire.


Mais pour en revenir à ce qui nous intéresse, beaucoup de gens voyagent, parfois très loin et très longtemps, compte tenu des moyens à disposition.

Tout d’abord, la classe combattante (les chevaliers, hommes d’armes, mercenaires) pouvait, selon les ordres de son suzerain, combattre à l’autre bout du pays voire même plus beaucoup plus loin. Qui dit armée en déplacement dit toute une foule de non combattants qui l’accompagne, que ce soit hommes, femmes ou même enfants. Parmi les grandes expéditions on peut parler :
- des grandes invasions barbares de la fin de l’antiquité (plusieurs ont traversé l’Europe, passant même parfois par l’Afrique du nord comme les Vandales)
- du jihad au 7e siècle (du Moyen-Orient jusqu’à l’Espagne et le sud de la France)
- des explorations, raids et invasions viking du 9e au 11e siècle (en fonction de l’ouverture maritime : de la Suède à la mer noire, du Danemark à l’Angleterre, toute la France et même la méditerranée et de la Norvège à l’Islande, le Groenland et même les Amériques (province du Vinland))
- des raids hongrois dans toute l’Europe et ceux des sarrasins dans le sud de la France et en méditerranée aux 10 et 11e siècles
- des croisades, du 11e au 13e siècle (de toute l’Europe jusqu’au Moyen-Orient et le sud de l’Espagne)
- de l’invasion de la horde mongole à partir du 13e siècle (dont l’empire s’étendait de la Chine à la Perse et l’Europe de l’est)

Ensuite, les dirigeants, qu’ils soient empereur, roi, ou simple seigneur, (ou encore les personnes qu’ils déléguaient) avaient des domaines plus ou moins grands à administrer : traité à signer, justice à rendre, vassal récalcitrant à mater, invasion à repousser, chantier important à inspecter, ou juste se faire voir de la population, …
Autant de raisons pour leur faire prendre la route, les emmenant parfois d’une extrémité à l’autre du dit domaine. Les plus puissants possédaient plusieurs châteaux, leur permettant de traiter les affaires dans un certain rayon avant de passer au suivant, mais pouvaient également se faire héberger par un paire ou un vassal.
On peut prendre l’exemple de Richard cœur de Lion, roi d’Angleterre, héritier du vaste domaine des Plantagenêt, comprenant la Normandie, le Maine, l’Anjou et l’Aquitaine. Il a passé sa vie à guerroyer d’un bout à l’autre de son domaine situé sur le territoire français et a participé à la troisième croisade. Il n’aura passé sa vie durant que quelques mois en Angleterre.

On peut également parler des marchands qui passaient beaucoup de temps sur les routes. Certaines foires renommées attiraient des commerçants de l’Europe entière (la foire de Provins en Champagne par exemple ; les marchands bénéficiaient d’escortes armées fournies par les comtes de Champagne afin d’éviter les attaques sur la route).
Des villes comme Pise, Gênes, Venise ont bâtie leur richesse sur de vastes marines marchandes, leur assurant puissance et prospérité pendant longtemps. Leurs navires sillonnaient alors toute la méditerranée.
Il en était de même en mer du nord et dans la baltique avec les villes de la Hanse.
La route de la soie acheminait sur des milliers de kilomètres des produits venant d’Inde et de Chine (notamment les épices) jusqu’au Moyen-Orient, produits échangés ensuite dans toute l’Europe.

Certains autres corps de métiers très demandés nécessitaient également de longs déplacements : ceux liés au bâtiment (tailleurs de pierre, sculpteurs, architectes, charpentiers) ou les précieux ingénieurs nécessaires à la construction de machine de siège.
De plus, l’apprentissage était relativement répandu à l’époque, éloignant les enfants de leur famille pour apprendre un métier.

Autre exemple , la religion chrétienne qui s’est propagée dans toute l’Europe a été répandu grâce à une foule de prêtres, prédicateurs et autres prêcheurs en tout genre, ces derniers n’hésitant pas à se rendre dans les lointaines contrées « barbares ». Et même une fois la religion implantée, ce sont eux que l’on envoyait pour essayer de ramener les hérétiques dans le droit chemin (avant d’employer des moyens plus radicaux), prêcher la croisade et d’autres choses encore. Le haut clergé, tout comme les seigneurs, avait généralement des domaines à administrer, se réunissait lors de conciles, sacrait les rois et les empereurs dans leurs pays.
A l’inverse, on trouve certains ordres de moines et des ermites cloîtrés dans leur retraite pour le reste de leurs jours, complètement coupés des affaires du siècle.

En relation avec la religion, les pèlerinages étaient très répandus à l’époque et touchaient toutes les classes sociales. Que se soit pour aller à St-Jacques de Compostelle, Rome, Jérusalem ou encore La Mecque, le chemin pouvait être très long selon le point de départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sujet 025: On passait sa vie dans le même village
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dostoievski : Crime et châtiment ...
» Quai d'Orsay de Blain, rapide bafouille à chaud
» Le choc des titans : Jane Eyre vs Wuthering Heights
» Projet de voyage sur le thème Jane Austen
» Ophélie de Rimbaud

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Grand Forum d'Armageddon :: Encyclopédie Armageddon :: Idées reçues sur le moyen-âge-
Sauter vers: